🔺 Etude sur le Revenu de base

29 mars 2018

Fin 2017, le Département de Meurthe-et-Moselle s’engageait aux côtés d’une dizaine de départements dans une démarche d’expérimentation du revenu de base, ou plus précisément dans le financement d’une étude menée par l’Institut des politiques publiques autour de la faisabilité d’un revenu de base. Un objectif : disposer d’outils performants pour lutter contre la pauvreté. 

Mon avis sur le revenu de base

🔺 Aujourd’hui, les 13 départements investis dans l’étude pour un revenu de base lancent une consultation citoyenne « Mon avis sur le revenu de base ».

➡ Une adresse : http://monavissurlerevenudebase.fr/

Cette consultation ouverte jusqu’au 31 mai 2018 doit alimenter la réflexion des départements volontaires sur le cadre de l’expérimentation à mener, sachant que l’adoption d’une loi est indispensable pour autoriser l’expérimentation du revenu de base sur des territoires et que toute expérimentation devra prévoir, d’une part le modèle à mettre en oeuvre, d’autre part son financement.

En Meurthe-et-Moselle

Ce projet est suivi par le président Mathieu Klein et Valérie Beausert-Leick, 1ère vice-présidente du Département.

Des rencontres territoriales seront organisées pour débattre à la fois du cadre de l’expérimentation et de la lutte contre la pauvreté.

  • Comment favoriser le recours aux droits ?
  • Comment mieux accompagner la personne dans son parcours de vie et dans son retour à l’emploi ?
  • Comment prendre en compte la situation des plus jeunes (18 – 25 ans) particulièrement touchés par la pauvreté, notamment dans notre département ?
  • Comment appréhender et favoriser l’autonomie de la personne ?

A noter que le taux de pauvreté en Meurthe-et-Moselle est de 14 % (chiffre 2014).


Agenda national

  • Juin 2018 : journée d’études en Gironde (étude sur les bas revenus, expériences étrangères, contours de l’expérimentation territoriale).
  • À partir de la rentrée 2018 : proposition d’une loi d’expérimentation au Parlement
  • 1er semestre 2019 : démarrage de l’expérimentation

Les départements engagés

Gironde, Ardèche, Ariège, Aude, Dordogne, Gers, Haute-Garonne, Ille-et-Vilaine, Les Landes, Lot-et-Garonne, Meurthe-et-Moselle, Nièvre, Seine-Saint-Denis