Question d’actualité d’Antony CAPS sur l’avenir de la Région Grand Est

Session du 24 novembre 2017 | Question d’actualité
Antony CAPS,  vice-président délégué à l’éducation, à la citoyenneté et aux sports

L’avenir de la région Grand Est

Monsieur le Président,

Le 1er janvier 2016 naissait la région Grand Est. Une région forte de ses 10 départements et issue de la fusion des anciennes régions Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine. Un territoire peuplé de 5,5 M d’habitants.

Ce bouleversement n’as pas été sans susciter de vives réactions de la part de certains élus quant à la fusion et il nécessita un temps légitime pour faire que cette nouvelle région entre dans sa pleine phase d’action.

La démission de son Président Philippe Richert a marqué un craquèlement dans une unité à peine consolidée. Cette démission a ravivé les questions quant à une éventuelle possibilité offerte aux territoires alsaciens de marquer une forme d’indépendance et qui ferait courir le risque d’un réel déséquilibre dans la gouvernance.

Si nous ne pouvons que nous réjouir du discours d’installation de Jean Rottner, nouveau Président de région et qui semble avoir exprimé un certain attachement à la logique institutionnelle de la Région Grand Est, il nous faut rester vigilants quant à la volonté des acteurs alsaciens de voir naître une collectivité alsacienne unique susceptible de bénéficier d’un transfert de compétence régionale.

Notre région a besoin d’une cohésion forte pour relever le défi de la compétitivité et de l’attractivité et ainsi s’ancrer pleinement dans sa dimension européenne unique.

La gouvernance de notre région doit favoriser la prise en compte des enjeux de l’ensemble des territoires, la mobilisation de l’ensemble des acteurs et un développement équilibré.

Monsieur le Président, je souhaiterai que nous puissions interroger Monsieur le Président de Région quant à sa vision de la gouvernance et sur son positionnement quant à la création d’une collectivité alsacienne unique.

Je vous remercie.

Réponse de Mathieu KLEIN, président du Conseil départementale de Meurthe-et-Moselle