[Tribune / Mag n°77] 2021 : l’année de toutes les solidarités

Tribune politique du magazine départemental “Vivre la Meurthe-et-Moselle” diffusé en janvier 2021

L’année 2020 a été marquée par la pandémie COVID-19. La grave crise sanitaire, économique et sociale poursuit sa progression en ce début 2021. Notre Département, à l’instar des autres collectivités locales et territoriales, a pris sa part de responsabilités pour être aux côtés des Meurthe-et-Mosellans et accompagner leurs territoires. Les Départements ont encore démontré qu’ils étaient un maillon essentiel dans la chaîne des solidarités humaines et territoriales.

Face à la crise, notre majorité départementale s’engage à promouvoir une solidarité de proximité, vécue, active, respectueuse de la dignité et de l’identité de chacune et de chacun. C’est le sens de la campagne de mobilisation menée ces dernières semaines pour soutenir les établissements pour personnes âgées et les associations d’aide alimentaire.

Au cours de la session de décembre dernier, le budget 2021 a été adopté à la majorité. C’est un budget de résilience et de résistance qui conforte les priorités de notre projet départemental 2015-2021 ; un budget réaliste qui reflète une gestion rigoureuse et ambitieuse, élaboré pour répondre aux défis des transitions et des solidarités. Citons parmi de nombreuses réalisations le plan Collèges Nouvelles Générations, programme pluriannuel de plus de 335 M€ qui intègre des dimensions écologiques en construisant des bâtiments à faible consommation énergétique, passifs et à énergie positive ; le Centre des Mémoires Michel-Dinet qui, malgré des aléas techniques et administratifs, accueillera les archives départementales et ses premiers visiteurs en 2021, sans oublier la Cité des paysages à Sion, le château de Lunéville.

Notre Département, proche et solidaire, répond à l’urgence et adapte ses politiques publiques. Afin de soutenir les acteurs locaux éprouvés par la crise, et dans le respect des compétences départementales, nous avons institué 2 fonds : le premier, à destination du milieu associatif et culturel, le Fonds Départemental Exceptionnel de Solidarité est doté d’une enveloppe de 1 M€. Le second, à destination des communes et intercommunalités des six territoires, le Fonds Départemental de Relance, est de 2 M€ pour l’année 2021 (décision votée exclusivement par la majorité !).

Dans son rapport, la Chambre Régionale des Comptes a constaté une gestion financière saine de notre collectivité. Elle relève également : un endettement mesuré, une évolution des charges maîtrisée qui montre les efforts de gestion menés depuis plusieurs années, y compris au titre des ressources humaines, le maintien d’un fort niveau d’investissement, sans recourir à l’impôt.

Nous poursuivrons notre combat vis-à-vis de l’État pour la recentralisation des Allocations Individuelles de Solidarité comme de nombreux départements de France, dans leurs diversités politiques.

En 2021, le reste à charge estimé pour notre collectivité s’élève à 113,7 M€, soit un sixième des charges départementales de fonctionnement. Cela n’est plus tenable.

La crise actuelle creuse chaque jour un peu plus les inégalités sociales et économiques et aspire de plus en plus de personnes vers la pauvreté. Nous allons amplifier le débat que nous avons initié avec 24 départements pour voir aboutir le revenu de base avant la fin de ce mandat présidentiel. L’accès aux droits, l’ouverture des minima sociaux aux jeunes et l’inconditionnalité de l’ouverture des droits doivent être les piliers de cette loi que nous appelons de nos vœux. Avec notre présidente, nous portons haut et fort la volonté d’une société solidaire et fraternelle envers les personnes les plus fragiles.

Enfin, nous souhaitons apporter toute notre reconnaissance à l’ensemble des agent.e.s du conseil départemental, exerçant dans les territoires et au centre administratif, pour leur engagement, leur disponibilité et leur professionnalisme dans la mise en œuvre des politiques publiques que nous menons depuis plus de 20 ans et dans la gestion quotidienne de la crise sanitaire et ses conséquences.

En cette période, nous vous souhaitons une belle et heureuse année 2021 que nous espérons plus sereine et plus apaisée, qu’elle vous apporte bonheur, santé et réussite dans la réalisation de vos projets.

Michèle Pilot, présidente et l’ensemble des élu.e.s du groupe Socialiste, Écologiste et Républicain.