[Projet 2022-2028] Intervention de Michèle Pilot, présidente de groupe, sur l’adoption du projet départemental

Session départementale du 21 mars 2022 | Présentation du projet départementale 2022-2028

Intervention politique de Michèle Pilot, présidente de groupe, sur l’adoption du projet départemental 2022-2028

Seul le prononcé fait foi.

Madame la Présidente, Mes chèr-e-s collègues,

Je souhaiterais remercier l’ensemble des intervenants pour les riches débats de cet après-midi, un salut particulier aux « experts » venus apporter leurs visions – dans des propos francs et tout en émotion – de notre société en pleine mutation et en questionnement sur son avenir.

Soutien au peuple Ukrainien

Au nom du groupe que je représente, le groupe SERCI, j’adresse un salut fraternel au peuple d’Ukraine qui depuis plusieurs semaines maintenant subit les atrocités d’une guerre menée par l’armée russe, aux portes de l’Europe. Je salue ici la démarche unanime de notre Assemblée mobilisée pour accompagner les associations humanitaires qui acheminent des produits de survie aux frontières du pays et également pour organiser avec les services de l’Etat et les partenaires, l’accueil digne des réfugiés ukrainiens.

Un contrat démocratique

Dans quelques minutes, nous allons procéder au vote de notre Projet Départemental, qui nous engagera pour les six années à venir. C’est un contrat démocratique auquel nous sommes profondément attachés. 

Ce projet est, comme nous l’avons évoqué, la traduction des débats et échanges réalisés durant la campagne électorale de juin 2021, et qui a été validé par une majorité d’électeurs meurthe-et-mosellans. Il reflète totalement les volontés politiques et les valeurs de notre majorité dans sa diversité.

Pour une Meurthe-et-Moselle audacieuse, solidaire et citoyenne

Notre projet départemental s‘intitule « Pour une Meurthe-et-Moselle audacieuse, solidaire et citoyenne », une ambition qui s’inscrit dans une histoire politique marquée par nos valeurs de solidarités humaines et territoriales tout en prenant la mesure des nouveaux défis de demain.

Notre projet départemental s’articule autour de cinq grands axes que sont la jeunesse, les solidarités, la transition écologique, les territoires et la citoyenneté. Bien sûr, tout ce travail sera mené aux côtés de nos partenaires – ils sont nombreux et variés dans notre département ou dans les collectivités, je pense notamment aux CCAS.

Vous avez pu découvrir durant nos échanges, la diversité et la complémentarité des objectifs que nous nous sommes fixés. Ce sont des marqueurs forts de ce qui nous rassemble et nous permet de porter haut et fort les ambitions de notre collectivité et ses valeurs humanistes, dans la période perturbée que nous traversons.

De la naissance au grand âge, nous développerons toutes les politiques publiques qui ont un lien avec le quotidien et le parcours de vie de tous les Meurthe-et-Mosellans.  Nous engagerons avec détermination les investissements nécessaires aux priorités que nous avons établies.

2 priorités fortes au cœur du projet départemental : l’autonomie et la jeunesse

La politique d’autonomie au cœur du projet départemental

Nous condamnons le manque d’ambition du Gouvernement vis-à-vis de la politique de l’autonomie des personnes âgées qui, malgré les annonces répétitives portées depuis plus de deux ans, a renoncé au projet de loi « Grand Age et Autonomie ». Nous porterons sur ces dossiers de l’autonomie la volonté de construire une société inclusive en partant des besoins de nos aînés comme des personnes en situation de handicap.  Nous développerons nos projets en matière de solutions de répit des aidants, d’accompagnement des personnes en situation de handicap ou encore des combats que nous mènerons à l’échelle nationale, par exemple, pour l’extension du périmètre de la prestation compensatrice du handicap.

De la même façon, le gouvernement n’a pas souhaité engager l’expérimentation du revenu de base pour les 18 – 25 ans plébiscité par une vingtaine de Conseils départementaux dont le nôtre. Nous avons d’ailleurs été un des acteurs de cette démarche trop vite abandonnée.

Des chantiers d’envergure à mener en faveur de la jeunesse

Sur ce sujet, je vous rappelle les deux chantiers d’envergure que nous mènerons à destination de la jeunesse :

  • l’élargissement des conditions d’accès aux contrats jeunes majeurs avec la volonté d’accompagner les jeunes confiés à l’aide sociale à l’enfance départementale au-delà du couperet de la majorité. Ces contrats bénéficient déjà à plus de 600 jeunes avec des aides pouvant aller jusqu’à 900 euros par mois ;
  • la mise en place d’un revenu d’émancipation avec la volonté de permettre à tous les jeunes en situation de précarité de pouvoir se projeter et acquérir leur autonomie.

A l’inverse bien évidement de programmes actuels de certains candidats qui stigmatisent les plus défavorisés et proposent d’imposer des contreparties au versement du RSA, nous sommes opposés à cette proposition inique qui a déjà connue un ballon d’essai dans un département du Grand Est. C’est aussi ignorer le travail que nous menons.

Les capacités d’action des départements

Une autonomie financière à défendre

Nous militerons également pour le maintien de l’autonomie financière des Conseils départementaux. En effet, année après année, l’Etat fragilise nos capacités à agir et à innover en nous privant de nos recettes dynamiques de la fiscalité, en dernier lieu, la perte de la taxe sur le foncier bâti, et en décidant unilatéralement de nous faire supporter des dépenses sans concertation et sans compensation significative comme les Allocations Individuelles de Solidarité, la mise en place de l’avenant 43 dans les Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile et les Oubliés du Ségur.

Nous nous réjouissons de ces deux dernières mesures pour les salariés concernés mais nous dénonçons les méthodes employées par l’Etat qui visent à l’asphyxie financière des Départements et à les transformer en agences de l’Etat, voire de les faire disparaitre, ce que nous refusons totalement.

Du projet départemental au projet d’administration

Avant de terminer mon propos, je voudrais bien évidement saluer l’ensemble des agents de notre Département pour leur travail et leur professionnalisme au profit de la mise en place des politiques publiques décidées par les élus, au service de tous les Meurthe-et-Mosellans. Je sais qu’ils auront à cœur de travailler dans les prochaines semaines à la mise en place du Projet d’Administration, véritable outil technique de notre projet politique.

A quelques semaines d’un scrutin majeur pour notre pays, les promesses du candidat-président et les dépenses du « quoi qui l’en coûte » auront un impact sans précédent sur les finances publiques. Il est malheureusement fort à parier que les conséquences seront supportées par les plus fragiles, par les collectivités territoriales, dégradant progressivement mais insidieusement notre pacte social.

Ambition, volontarisme et responsabilité

Comme vous le constatez mes chers collègues, nous sommes plus que jamais déterminés à faire vivre notre collectivité pour qu’elle soit plus que jamais « audacieuse, solidaire et citoyenne ».

Nous faisons ce que nous nous étions engagés à faire en 2021 avec ambition, volontarisme et responsabilité. Vous pouvez compter sur notre pugnacité et notre détermination aux cotés de notre Présidente, Chaynesse Khirouni.

Merci mes chers collègues.

%d blogueurs aiment cette page :